Lieu, À savoir, Culture

À la découverte du Mahkama du Pacha

Par: Sabrina BOUISRI  

CULTURE En plein cœur du quartier des Habous, se trouve un somptueux édifice au style hispano-mauresque : la Mahkama du Pacha. Achevé en 1952, il était l’ancien tribunal musulman et accueillait le salon de réception du pacha de la ville. Made in Casablanca retrace l’histoire de l’un des plus importants monuments historiques de la ville.

L’histoire du Mahkama du Pacha

L’ensemble de la Mahkama (Palais de justice en arabe) fut érigé par, Auguste Cadet, un architecte au talent hors-pair qui a consacré sa carrière au Maroc. Après 11 ans de chantier, l’édifice voit enfin le jour en 1952. Le manque de matériaux à la construction, dû à la seconde guerre mondiale, est la principale raison de se retard. À ce titre, la Mahkama du Pacha était considérée comme le plus grand chantier du monde, à cette époque. Cependant, la défaillance en matériaux a permis à l’architecte d’utiliser le matériel et le savoir faire local. De ce fait, on ramena les pierres dures de Ben Slimane et de Bouskoura. Les zelliges et tuiles vertes, furent rapportés de Fès. Le marbre fut ramené d’Oued Yquem, quant au bois de cèdre il provenait des forêts d’Itzer. Puis, on importa du plâtre de Safi pour le sculpter et le cuire dans les fours d’Asni.

De ces années de patience et de cette richesse artisanale, en résulte un superbe bâtiment qui ravit la vue de tous les passants. Bâtit sur 6000m², le bâtiment dressé sans fer ni ciment, abritait le tribunal des musulmans et accueillait, par la même occasion, les invités du Pacha.

Une architecture hispano-mauresque

Reconnaissable grâce à son toit de tuiles vertes et son portail immense, la Mahkama du Pacha marque la richesse de l’art marocain et du style arabo-andalous. En effet, à l'intérieur de l’édifice, la décoration de ses cours et de ses soixante-quatre salles nous rappelle les anciens palais arabo-andalous. Dotées de fresques de zelliges, de plafond en bois sculpté, de fenêtres grillées en fer forgé, de fontaines en pierres ciselées, la Mahkama détient un incroyable style architectural et décoratif. Un travail minutieux qui reflète un patrimoine culturel exceptionnel.

Devenu aujourd'hui l'une des sept préfectures du Grand Casablanca, l'ancien tribunal témoigne de la splendeur et de la beauté de l’artisanat marocain. Celui-ci est toujours ouvert aux visites.