Lieu, People, À savoir, Culture

Casa Festival : Hoba Hoba & Aziz Sahmaoui rassemblent tout Casa !

Par: Khouloud KEBALI  

CASA FESTIVAL Il y a eu les concerts légendaires, inoubliables, mais celui des Hoba Hoba Spirit & Aziz Sahmaoui ont tout simplement mis le feu à la scène Toro ! Hoba Hoba Spirit, leur musique, leurs paroles et puis leurs fans par milliers… Ont donné un autre ton au Festival de Casablanca. Aziz Sahmaoui, sa transe musicale, son âme gnaouie et ses paroles a su transporter un public déjà conquis !

Ils étaient têtes d’affiche de la cinquième journée du Casa Festival, qui revient après une longue absence, placée sous le signe de la Fusion, les Marocains Aziz Sahmaoui et les Hoba Hoba Spirit se sont livrés au public dans un condensé d’esprit gnawa revu et influencé par le rock, l’afro et le reggae. Sur la scène Toro, ce mélange opérant avec magie à coups de guembris et de guitares électriques a insufflé un superbe message de paix, de tolérance et d’espoir auprès des 70 000 festivaliers, conquis par la musique et envoûtante de ces deux formations emblématiques de la scène Casawe.

Ce qu’il faut savoir, c’est que le public Casaoui ne s’est pas fait prier pour assister à ce concert qui restera l’un des meilleurs dans l’histoire de la ville… Le public ATTENDAIT ce moment de partage et de voyage lyrique.

Hoba Hoba Spirit, devenu emblème de la scène artistique marocaine et qui ont marqué leur époque par une musique inspirée du quotidien des Marocains mais qui fait le tour du monde, en termes de sonorités. Un petit bout d’ici combiné aux influences d’ailleurs. Pas étonnant que nos jeunes artistes aient fait un peu le tour du monde, dans des pays où on ne parle pas Darija, mais où l’on comprend et considère chaque note de musique à sa très juste valeur.

Nous aimons ce que ce groupe incarne, non seulement pour la musique au Maroc, mais pour la jeunesse de ce pays qui s’identifient dans chaque refrain et chaque solo de guitare.

Quant au grand Aziz Sahmaoui… Il est tout simplement devenu l’une des institutions de l’art au Maroc, une école pour les générations.

Ses paroles et ses notes de musique, puisées dans des traditions ancestrales mais parsemées de modernité démontrent un travail de recherche artistique qui va au-delà de l’interprétation.

Aziz Sahmaoui, discrétion et modestie, s’offre même des retraites musicales, pour trouver une inspiration qui nous marque à vie.

Le concert de la 5ème journée du Casa Festival est du genre à rester dans les mémoires… Et nous en redemandons !

Casablanca le mérite.