Lieu, À savoir, Culture

L’étonnante histoire de la Tour de l'Horloge

Par: Sabrina BOUISRI  

CULTURE Située sur la place des Nations Unies, la Tour de l'Horloge de Casablanca qui fait 20 mètres de hauteur est considérée comme le phare de la ville. Mais la tour possède une histoire peu commune, autrefois tour d’observation et de contrôle elle fut détruite au milieu du XXe siècle puis rebâtie en 1994. Made in Casablanca revient sur l'histoire de cette tour historique qui donne l'heure à tous les passants.

Histoire  

Alors occupée par la France, la ville de Ain Sefra en Algérie se voit devenir un terrain de l'architecture européenne. Le commandant Dessigny y construit, sous la demande du Général Lyautey, une horloge.

Une fois à la tête des services « municipaux » de la ville de Casablanca, le commandant Dessigny souhaite réaliser une horloge semblable à celle qu'il a bâtie à Ain Sefra. Il voulut qu'elle ressemble aux minarets des mosquées dans tous les détails : zellij, arcades, petite koubba surmontée d’un croissant et d’une étoile...

L'horloge fut installée entre les deux portes de la muraille de la place de France, à l'époque la tour de l'horloge servait de « filtrage » des habitants de l’Ancienne Médina dite "ville Arabe" pour les autorités françaises. Elle était aussi un modèle du respect des « traditions architecturales marocaines ».

Vers la fin des années 1940, la tour devient très fragile, elle sera donc détruite afin de contourner sa chute. Peu de temps après l’indépendance du Maroc, elle fut reconstruite mais pas sur sa place d'origine. En effet, vu que les portes et la muraille de la ville « arabe » furent démolies par les urbanistes de la Résidence, l’horloge termine au centre de la place.

Très appréciée par les passants, il est très agréable de s'installer sur l'une des terrasses des cafés de la place, pour boire un bon thé à la menthe, tout en admirant la vue de cette tour au passé extraordinaire.