People, À savoir, Culture

Parce que ce n’est pas (uniquement) une question de roses !

Par: Khouloud KEBALI  

FEMME Nous sommes officiellement le 8 mars, Journée Internationale des Droits de la Femme, ou Journée DES FEMMES (non, non, ce n’est pas la Journée DE LA FEMME), c’est l’occasion pour beaucoup d’offrir des cadeaux, d’avoir une pensée attendrie pour le sexe féminin. Très beau, mais… Et si nous arrêtions un peu de considérer cette journée emblématique comme une date commerciale ? Et si nous parlions combat ? Bref, vous l’avez compris, ce n’est absolument pas un article à l’eau de rose, cette fois-ci…

Petit cours d’histoire !

Cette journée a été « officialisée » en 1977 par les Nations Unies, mais son histoire remonte à bien plus longtemps. À l’origine, c’est le fruit, ou plutôt une des formes de protestation des ouvrières et suffragettes au début du XXe siècle. Des femmes qui revendiquaient de meilleures conditions de travail, de vie… Mais aussi le droit de vote !

La Journée des Femmes est, partout à travers le monde, une occasion symbolique de :

-          Faire le bilan sur la situation et des conditions de vie des femmes.

-          Revendiquer plus de droits et d’égalité par rapport au sexe opposé.

-          Réclamer et brandir les droits liés aux libertés individuelles.

-          Célébrer les acquis et les combats remportés, surtout dans des sociétés dites « fermées » à l’émancipation des Femmes, mais aussi dans des pays dits « développés » et où le machisme et la ségrégation font toujours ravage.

Cette journée devrait fédérer le monde entier autour de messages vitaux tel que le droit à l’éducation, au travail, la lutte contre toutes les formes d’injustices faites aux femmes,… Ressortir un peu des sentiers très battus nous a semblé très important.

Alors permettez ce petit coup de gueule amical !

C’est vrai que recevoir des cadeaux, lors d’un événement ou un autre, ce fait super plaisir, mais n’oublions pas l’essentiel… Les essentiels !

Bonne fête à toutes les guerrières !