People, À savoir

Zoom sur les célébrités nées à Casablanca

Par: Sara BOUISRI  

PEOPLE La ville blanche est le berceau de bien des célébrités. Chanteurs, humoristes, écrivains, acteurs ou encore Dj, retrouvez la liste, non exhaustive, de ces grandes personnalités nées à Casablanca !

Jean Reno


Juan Moreno y Herrera-Jiménez de son vrai nom est né le 30 juillet 1948 à Casablanca, de parents espagnols originaires d'Andalousie, qui se sont installés au Maroc pour fuir le régime franquiste. Plus connu sous son nom de scène Jean Reno, l'acteur a connu une reconnaissance tardive. En effet, c'est en 1977 à l'âge de 29 ans qu'il fonde une troupe théâtrale avec Didier Flamand, et qu'il commence sa carrière sur les planches. Mais son véritable envol professionnel, il le doit à Luc Besson, ami de longue date, pour qui il incarne le rôle du batteur du groupe dans Subway au côté d'Isabelle Adjani en 1985. A partir de là, les rôles vont s'enchaîner à un rythme effréné jusqu'à nos jours, et il est un des rares acteurs Français à jouer dans des productions internationales avec les plus grands acteurs américains (Da Vinci Code avec Tom Hanks, Ronin avec Robert De Niro, Mission impossible avec Tom Cruise, Godzilla avec Matthew Broderick...). On lui doit des films "cultes" comme Nikita de Luc Besson, ou Léon (photo) dans lequel il tient le haut de l'affiche avec l'inéffable Gary Oldman, et bien sûr les "Les visiteurs".

French Montana

Le rappeur américain, French Montana, de son vrai nom Karim Kharbouch, est né le 9 novembre 1984 à Casablanca. Pendant son enfance à Casablanca, il dédie son temps au football et au rap, les considérant comme ses deux passions. À l'âge de 13 ans, il immigre aux États-Unis, à New-York avec sa famille. Ne parlant que arabe et français, il apprend très vite l'anglais. Face aux difficultés financières que rencontre la famille, son père décide de retourner au Maroc à Rabat, alors que sa mère décide de rester aux États-Unis. Un choix qui a permis à French Montanah de se consacrer à l'une de ses passions : le Rap. En 2007, Il publie sa première mixtape ainsi que son premier album, "Excuse My French". Mais c'est surtout avec le titre "Choppa Choppa Down", sortit en 2010, qu'il atteint le succès. Aujourd'hui, ses chansons sont mondialement connues, il est même  surnommé le « roi des mixtapes ».

Alain Souchon

Auteur-compositeur-interprète et acteur franco-suisse né à Casablanca le 27 mai 1944, on ne présente plus Alain Souchon, tant sa carrière est intimement liée à l'histoire de la pop française de ces 40 dernières années ! Figure majeure de la chanson française depuis les années 1970, sa carrière est notamment marquée par sa collaboration avec Laurent Voulzy entamée en 1974, a qui il confie la composition de son tout premier album intitulé "J'ai dix ans". C'est le début d'une longue collaboration artistique et d'une solide amitié entre les deux hommes : ensemble ils vont collaborer à plusieurs albums qui seront tous des cartons en France, notamment le fameux titre Rockollection qui va se vendre à des millions d'exemplaires... Pourtant, l'avenir du jeune Alain Kienastn n'était pas tout tracé. Après des études ratées en Angleterre, dont il ramène plus de références musicales que de diplômes, il enchaîne les petits boulots jusqu'au jour où il trouve sa vocation : La musique. "Bidon", "Allo Maman Bobo", "Pardon" ou bien encore "Foule sentimentale"... figurent parmi les titres de la musique française. De plus, il est l'un des artistes les plus récompensés aux Victoires de la musique avec 9 trophées glanés depuis 1986. 

Daniel Pennac

De son vrai nom Daniel Pennacchioni, il est vient d'une famille d'origine corse et provençale installée pour raison professionnelle à l'étranger. En effet,  son père est officier de l'armée française et change souvent d'affectation. C'est au cours d'une mission au Maroc qu'il naît à Casablanca le 1er Décembre 1944. Le futur écrivain de renommée internationale était un piètre élève, à vrai dire les études ne l'intéresse pas, et sa nature rêveuse s’accommode mal des exigences pédagogiques ! Plus tard il reviendra sur ce moment douloureux de sa jeunesse, notamment dans son roman Chagrin d'école... Auteur prolixe et touche-à tout, il aborde tous les genres et tout les styles : roman, BD, théâtre, fiction télévisuelles, cinéma... On lui doit notamment les dialogues de quelques albums de Lucky Luke, des essais (Comme un roman, Gardiens et passeurs),  des adaptations cinématographiques (La fée carabine, Messieurs les enfants), et bien sur des romans "Merci, Journal d'un corps"... En 2007, il est récompensé du Prix Renaudot pour Chagrin d'école, et il reçoit le Grand prix Metropolis bleu en 2008 pour l'ensemble de son œuvre. 

Arthur

Il est l'un des trublions les plus connus du PAF français, et un des acteurs les plus productifs... Tour à tour, animateur vedette dans de nombreuses émissions radio, ou véritable star du prime time sur les chaînes de télévision, Jacques Essebag, connu sous le pseudonyme d'Arthur, est né le 10 mars 1966 à Casablanca au Maroc. Mais un an plus tard, ses parents décident de quitter le Maroc, comme beaucoup d'autres familles juives séfarades, pour s'installer en région parisienne. C'est lorsqu'il anime les "matinales" sur RFM qu'il prend définitivement le nom d'Arthur, suite au visionnage d'une publicité de la marque de caleçons "éponyme" ! Après avoir acquis de longue année d'expérience à la radio, Il s'adonne alors à ce qu'il préfère : les plateaux de télévision. En 1992, Arthur entame une carrière sur TF1 avec L'Émission impossible, puis sur France 2 où il mettra sur pied une émission en prime time devenue culte, "Les enfants de la télé", et animera en collaboration avec Michel Drucker "les Victoires de la musique" pendant quelques années. En 2011, il anime une nouvelle émission "Vendredi, tout est permis avec Arthur" qui rencontrera un franc succès auprès du public Français. Figure incontournable de TF1, Arthur continue toujours sa carrière télévisuelle sur cette chaîne et a crée récemment "Mentalistes : dans la tête des stars".

Gad Elmaleh

Gad Elmaleh est une personnalité qu'on ne présente plus. Né le 19 avril 1972 au sein d'une famille juive marocaine, il a grandi à Casablanca en aidant dès son plus jeune âge, son père commerçant et amateur de mime à réaliser ses spectacles au CAFC (Cercle Amical Français de Casablanca). C'est de là qu'est née sa passion pour la scène. Parallèlement, Il suit sa scolarité dans une école primaire du quartier du Maârif, puis au lycée Maïmonide et au lycée Lyautey. à 17 ans, Gad quitte le Maroc et s'installe à Montréal (Québec) pour suivre des études en sciences politiques. En 1992, il s'envole pour la France et s'installe à Paris où il rencontre Élie Kakou. Il devient alors son assistant en faisant quelques apparitions à ses côtés sur scène. Le véritable tournant commence en 1997 lorsqu'il réalise son premier one-man-show "Décalages", depuis il collectionne les succès en présentant de nombreux sketchs. L’humoriste s’inspire souvent de sa vie privée pour ses spectacles, de sa culture Marocaine et de son enfance à Casablanca. Il triomphe également aux cinémas avec des films comme "Chouchou" ou " Hors de prix" aux côtés d’Audrey Tautou.

Dj Abdel

Né à Casablanca, dans le quartier de Bourgogne, Abdel-illa Lamriq alias Dj abdel s’affiche comme le dj incontournable dans le milieu du hip hop et du R'n'B. Il fait ses débuts avec le collectif Black Blanc Beur et le groupe Positive Black Soul avant de se faire connaître à travers l'émission Nulle Part Ailleurs sur Canal +, dont il est le DJ officiel. Par la suite, Il est appelé pour officier en tant que dj sur les primes de Star Academy en 2007, lors de la cérémonie des Miss France 2008 et des éditions du Marrakech du rire. Il est un dj connu en France notamment pours ses gros tubes "Funk you" en featuring avec Mister You et Francisco et "C'est ma life avec Soprano".



Photos: DR